Joe Goode |1937 , né(e) à Oklahoma City, USA

Joe Goode est un artiste américain né en 1937 à Oklahoma City.

En 1959, il s’installe à Los Angeles en Californie et rejoint son ami Edward Ruscha au Chouinard Art Institute. En 1962, il participe à l’exposition New Painting of Common Objects organisée par Walter Hopps au Pasadena Art Museum, aux côtés d’artistes emblématiques tels que Roy Lichtenstein ou Andy Warhol ; cette première manifestation dédiée au Pop Art aux Etats Unis réunit une génération d’artistes s’emparant de l’iconographie populaire de la société de consommation. Sur la côte ouest américaine, la génération Pop se joue des clichés Hollywoodiens avec ses palmiers, ses pin-up blondes et ses voitures flamboyantes. Joe Goode quant à lui se passionne pour la bouteille de lait, symbole de la classe moyenne des banlieues américaines, première cible de la consommation de masse. C’est à partir de 1961 qu’il initie la série Milk, des compositions où sont placées face à des toiles monochromes des bouteilles de lait peintes dans le même coloris.

Peu à peu les œuvres de Joe Goode vont se détacher du Pop art pour interroger la notion même de perception visuelle, travaillant toujours en série, il expérimente une grande diversité de matériaux, saisissant son sujet sous toutes les formes de manière à interroger incessamment l’appréhension du réel. Il tend alors à se rapprocher du « Light and Space », un mouvement artistique impulsé en Californie dans les années 1960 dont l’enjeu plastique vise à capter les variations de perception et à exploiter des matériaux avant-gardistes tels que les néons ou les lumières fluorescentes ; ce courant artistique est généralement associé à l’art optique. Ainsi, océans, voutes célestes, nuages et chutes d’eau sont autant de motifs que Joe Goode approfondit et revisite plastiquement en opérant un glissement entre peinture et sculpture tridimensionnelle.