Fabrice Hyber |1961 , né à Luçon, France

Passionné par l'univers scientifique, Fabrice Hyber suit une classe préparatoire pendant deux ans avant d'être diplômé de l'école des beaux-arts de Nantes. Il commence à exposer ses œuvres en 1986 sous le titre de Mutation, inspiré par les formes naturelles et les mondes qu'il affectionne, la biologie, l'astronomie ou les mathématiques. L'artiste travaille sur les concepts d'accumulation, de prolifération, d'hybridation en touchant et associant différentes techniques : la peinture, la sculpture, l'installation ou la vidéo.

 

Ce qui l'intéresse, c'est le côté arbitraire, le langage des signes, les marges d'erreur, il veut remonter aux hypothèses et ainsi, il se déplace naturellement de la science à l'art : ses tableaux sont des prototypes, croisements, inventions de nouveaux comportements, de véritables prothèses mentales. Dans l'intention de favoriser la production et les échanges de projets entre les artistes et les entreprises, il a fondé en 1994 la société Sarl UR (Unlimited Responsibility) qui s'occupe de valoriser les producteurs en rapprochant différents territoires.

 

Fabrice Hyber a collaboré avec plusieurs musées français comme le musée d'Art moderne de la Ville de Paris et le Centre Georges-Pompidou, ainsi qu'à l'étranger. En 2007, Hyber se voit confier la réalisation de la première sculpture contemporaine pérenne du jardin du Luxembourg. 

  • Peinture Homeopathique N°17 1996-2006