A Foggy Afternoon | Chen Wei

A Foggy Afternoon 2011 Photographie | 200 x 150 cm

Découvrez la biographie et toutes les œuvres de l’artiste

A Foggy Afternoon, tirée de sa dernière série Tigh Rope, est une photographie-diptyque, dont les deux parties sont presque symétriques dans leur composition. La personne figurant dans la partie droite de la photographie, au visage caché par un épais nuage de fumée blanche, reste énigmatique. Epris de photographie cinématographique, Chen Wei met en scène son image avec méticulosité.

Les photographies de Chen Wei rappellent celles d'artistes tels que Jeff Wall, Cindy Sherman ou Gregory Crewdson, par leur approche onirique ou cauchemardesque de l’image, pouvant parfois être comparées au travail très esthétique du photographe chinois Ma Liang. Ses précédentes séries Pain-killer (2007) et Record Hypnosis (2007) sont plus sombres et introspectives. Progressivement, le photographe tend vers une fascination pour les sciences, la philosophie et les objets-détails comme dans The Everyday, The Scenery ou The Props (2009).

Né en 1980 dans la province chinoise du Zhejiang, Chen Wei vit et travaille à Pékin. Avant de se lancer dans la photographie, il compose de la musique expérimentale. Exposé dans le monde entier, il a également été sollicité par des magazines et des marques de mode. En 2011, il reçoit le premier prix Asia Pacific Photography Prize à la foire d’art contemporain de Shanghai. Les mondes sombres que l’artiste traduit sur l’image sont le fruit d’un long enfermement dans son studio. Le photographe se distingue de ses aînés plus à même de présenter un contenu politique et socialement contestataire ; il appartient à une nouvelle génération d’artistes chinois nés dans les années 1980 développant leur expression et liberté individuelles et soulevant la question de la place de l’individu dans la Chine moderne, soumise à des basculements économiques.

L’esthétique du décor de ses photographies, dignes des années 60, n’est pas sans rappeler les scènes des films de Hitchcock et de Kubrick. Le caractère théâtral et surréaliste de ses clichés permet au spectateur de créer sa propre narration dans l’hypothétique et l’anonymat absolu. Les photographies de Chen Wei sont un concentré d’une myriade de souvenirs d’enfance, isolant le spectateur dans une atmosphère étrange qui n’exclut pas un certain optimisme et n’est pas exempte d’une note d’espoir alors que des paradigmes identifiables s’effritent.