Aerei | Alighiero Boetti

Triptyque de taille importante, cette œuvre d'Alighiero Boetti fait partie d'une série commencée en 1977, en collaboration avec le dessinateur italien Guido Fuga.

Sur un fond azur figurant le ciel, des avions, dessinés de façon graphique et précise, se déploient dans toutes les directions, comme lors d'un combat. Boetti, amateur de listes comme il l'a fait avec l'énumération de toutes les plus longues rivières du monde, représente ici tous les types d'avion existants. Tracés avec un stylo Bic, sur du papier photographique contrecollé sur une toile, ils laissent derrière eux des taches d'encre bleue aux formes arrondies et allongées, accentuant l'impression de propulsion dans l'air. Nous ignorons si nous sommes face à un spectacle aérien ou derrière une vitre avec des avions se dirigeant vers nous dans un ballet menaçant.

D'après la fille de l'artiste, son inspiration pour ce tableau serait venue un après-midi, alors qu'allongés sur l'herbe, ils regardaient tous les deux les traces laissées par les avions dans le ciel. Agata Boetti se serait enthousiasmée pour la beauté de ces formes naissantes dans le bleu du ciel. Son père lui aurait alors proposé d'imaginer dans le même ciel davantage d'avions, et donc de traces. En effet, Alighiero Boetti cherche en permanence à révolutionner le langage de l'art, redistribuant les données de la réalité dans un dispositif arbitraire comme il le fait ici avec talent.

Certains thèmes sont un leitmotiv dans le travail de Boetti, comme le contraste entre l'ordre et le désordre, le désir et l'incapacité de trier et classer la réalité, ou encore la notion du temps et de ses effets. L'artiste italien a confié souvent la réalisation pratique de l'œuvre à d'autres personnes : par exemple à des étudiants ou à des brodeuses afghanes.