Elistandzhi, République Tchétchène, Russie, Mars 2013 | Davide Monteleone

Elistandzhi, République Tchétchène, Russie, Mars 2013 2014 Photographie | 110 x 137 cm

Découvrez la biographie et toutes les œuvres de l’artiste

Une future mariée est prête à quitter la maison de sa famille pour son mariage.

Les fréquentations amoureuses ne font généralement pas partie de la vie sociale tchétchène. Les mariages sont souvent arrangés par les familles, qui essaient de se lier à une famille au moins égale, si ce n’est supérieure, en termes de richesse et de statut social. De nombreux jeunes gens choisissent qui ils épouseront, bien qu’ils puissent demander l’accord de leurs parents. Les parents tchétchènes exercent une pression considérable sur leurs enfants pour qu’ils épousent d’autres Tchétchènes. C’est particulièrement vrai pour les femmes, dans la mesure où l’on considère qu’une femme mariée appartient à la culture de son mari.