Fellini | William Klein

Fellini 1956 Photographie | 75 x 105 cm

Découvrez la biographie et toutes les œuvres de l’artiste

Ce portrait de Fellini a été réalisé par William Klein en 1956. Le gros plan sur le visage du réalisateur témoigne du travail de Klein : il approche son sujet avec confiance et la crainte est totalement absente. Bien au contraire, Fellini laisse esquisser un sourire malicieux, une tasse de café à la main au premier plan, le regard en haut à gauche, signe de la visualisation d’une image. L’expression semble inspirée des personnages de La Strada, et le style du photographe est inchangé : le grain est gros, l’image peu contrastée et légèrement floue.

Invité à Rome par Fellini, séduit auparavant par le travail que Klein venait de terminer à New York (Life is Good And Good for You in New York, 1956), Klein devient très rapidement l’un de ses assistants pour son dernier film, Les Nuits de Cabiria. Toutefois, le tournage tardant pour des raisons financières, Klein profite de l’occasion pour photographier la ville, guidé par Fellini, Pier Paolo Pasolini et Alberto Moravia. Ce projet aboutit sur le livre Rome : The City And Its People (1959), qui retrace le rythme lent, le partage, la joie et l’élégance de ses habitants.

William Klein, né à New York en 1928, s’est initié à la peinture à Paris avec Fernand Léger avant de se lancer dans la photographie et le cinéma. Sans même avoir de formation en photographie, William Klein est engagé par Alexander Liberman pour le magazine Vogue. Ses clichés les plus emblématiques seront pris dans le monde de la mode, avec sa vision géométrique de l’esthétique. Comme maître de ses lieux, Klein fait des rues ses scénarios privilégiés. D’autres publications s’ensuivront dans la même ligne des portraits de grandes villes : Moscow (1964) et Tokyo (1964).

Klein fait le portrait de Fellini dans un moment personnel, mais sans jamais abandonner le travail, du moins dans sa réflexion. Comme s’il se remémorait ou créait une scène, le réalisateur partage avec le photographe non sans malice son univers et lui permet d’immortaliser dans toute sa splendeur et sa pureté l’une des incontournables personnalités italiennes.