Skifahrer | Jean Michel Basquiat

Pendant l'hiver 1983, le galeriste Bruno Bischofberger invite Jean-Michel Basquiat à le rejoindre dans sa maison de Saint-Moritz, et c'est à cette occasion que l'artiste américain réalise le tableau Skifahrer (skieur).

Sur une ample toile recouverte d'une strate dense de peinture rouge, Basquiat a dessiné un personnage stylisé, aux traits noirs marqués, skiant sur une piste enneigée, matérialisée par un large coup de pinceau bleu.

Le petit bonhomme souriant est original dans l'œuvre de Basquiat, habitué à réaliser des figures plus ombrageuses : ici, son sourire n'est pas ambigu, ni sarcastique. Le sourire de cet être joyeux renforce le côté enfantin du dessin et la simplicité du message que l'artiste veut envoyer au spectateur.

Basquiat entretient une forte relation d'amitié et de respect avec Bruno Bischofberger, lequel le conduira à travailler avec d'autres grands artistes tel Francesco Clemente. Cette peinture est l'une des cinq œuvres que Basquiat a peintes à Saint-Moritz pour la salle à manger de Bruno Bischofberger.

Entre 1983 et 1985, sur les conseils du galeriste, Jean-Michel Basquiat collabore avec Andy Warhol à une série de peintures. Pour les jeux Olympiques de 1984, par exemple, Warhol exécute plusieurs variantes des cinq anneaux, symboles de la manifestation sportive, alors que Basquiat répond par des figures abstraites, utilisant son style graffiti.