Vapors | Jin Meyerson

Complètement modifiée, tordue, comme passée devant un miroir déformant, Vapors représente un sujet sportif, vraisemblablement un match de football, manipulé grâce aux techniques informatiques. Les œuvres de Jin Meyerson, artiste coréen, sont prises dans des journaux ; elles sont par conséquent des images statiques, où le mouvement est déjà arrêté. C'est à partir de là que la fantaisie de l'artiste se développe : en voulant donner une nouvelle vie à ces documents, il apporte des sensations à la fois de désarroi face à l'inconnu, et de vibrations pour suivre, reconnaître l'image initiale.

Ainsi, cette peinture schizophrénique, presque abstraite de prime abord, cache en réalité un éloge à la beauté du mouvement, et ce, dans un éclat de couleurs extraordinaire. Sa palette aux tons pop, presque kitsch, crée une œuvre rythmée, et donne au spectateur l'impression de se retrouver à l'intérieur d'un tourbillon de pigments, où les règles géométriques et d'ordres sont remplacées par l'aléatoire et l'intemporalité.

Habituellement, les désastres de notre époque sont la première source d'inspiration pour Jin Meyerson : la guerre, les bombardements, le trafic, les catastrophes aériennes. L'artiste recompose l'image de cette vie contemporaine où le chaos règne, en suivant une vague imaginée par son esprit créatif, en la liant à la production médiatique qui nous entoure et nous influence.