BIOGRAPHIE 

Christophe Gin est né en 1965 à Nevers. Photographe autodidacte, il débute sa carrière au début des années 90 avec Nathalie conduite de pauvreté (1994-2001), un huis clos photographique qui explore les rouages de la misère en se concentrant sur Nathalie, qui accepte de partager son quotidien pendant sept ans. Le procédé est minimaliste, au plus proche du sujet, le photographe disparaît pour mieux voir.

À l’issue de ce travail, Christophe Gin ne veut pas s’enfermer dans un genre et a besoin de nouveaux horizons, ce qui l’amène à découvrir la Guyane en 2001. L’appréhension et la compréhension de cette société sont longues et l’entraînent au Brésil, en Colombie, en Bolivie et au Suriname. Une seconde série, Le Pont des Illusions (2002-2014), voit alors le jour.

Le travail de Christophe Gin a fait l’objet de nombreuses expositions : aux Rencontres photographiques de Guyane à Cayenne, à la Galerie Fait et Cause à Paris, à Shenyang en Chine, au China International Photo Festival à Lianzhou, à Visa pour l’Image à Perpignan et à PhotoEspaña.

Site internet

 

EXPOSITIONS

 

Collection Lambert en Avignon 

5 rue Violette - 84 000 Avignon

Du 3 juillet au 6 novembre 2016 

Du mardi au dimanche de 11h à 18h 

Tous les jours aux mois de juillet et août de 11h à 19h 

 

Chapelle des Beaux-Arts de Paris

14, rue Bonaparte - 75006 Paris

Du 5 novembre au 5 décembre 2015

Du lundi au vendredi de 11h à 19h

Fermeture exceptionnelle les weekends en raison du plan vigipirate. 

Entrée libre

 

 

PARTENAIRES

JURY

  • Christophe Deloire, Secrétaire Général de Reporters sans frontières
  • Nicolas Bourriaud, Critique d'Art et ancien Directeur de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris
  • Patrick Chauvel, Photojournaliste
  • Éric Chol, Président et Directeur de la rédaction de Courrier International
  • Nigel Hurst, Directeur de la Saatchi Gallery, Londres
  • Marie Sumalla, Photo-editor au Monde

 

 

Camopi, février 2015

 

LE REPORTAGE DE CHRISTOPHE GIN

Cette année, la Fondation Carmignac a souhaité soutenir et promouvoir un travail photographique d’investigation sur des territoires hors des feux de l’actualité en s’intéressant à la France et plus particulièrement à ses zones devenues de non-droit, lieux de dérégulation politique, juridique ou socio-économique, dans lesquelles les lois de la République ne font plus autorité. Le jury de cette 6e édition, présidé par Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans frontières, a désigné Christophe Gin comme lauréat de l'édition 2014 du Prix Carmignac du photojournalisme.

Pendant cinq mois, il a sillonné la Guyane, de ses frontières aux villages amérindiens les plus reculés, où se côtoient militaires, chercheurs d’or, ressortissants étrangers exploités ou encore population locale contrainte à intégrer une logique républicaine. Son travail photographique témoigne de la réalité de cette terre de contrastes, loin des caricatures.

Camopi, mars 2015
Saint-Élie, avril 2015
Saint-Georges-de-l’Oyapock, avril 2015
Trois-Sauts, janvier 2015
Pirogue guyanaise « légale », franchissement d’un « saut ». Fleuve Oyapock, avril 2015
Station service clandestine sur la rive surinamaise du Maroni, juin 2015.